Tore Tore : une association pour la protection des requins en Polynésie française

© Photos par Denis GROSMAIRE

Les eaux de Polynésie française sont d’une richesse immense ; à tel point que de nombreux voyageurs optent pour cette destination dans le seul objectif de découvrir ses fonds marins. La diversité des espèces observables dans ces eaux fait de la Polynésie une destination courtisée, l’exposant ainsi à de multiples pressions.

Différentes actions pour la protection de l’environnement ont vu le jour en Polynésie dont l’association Tore Tore qui a décidé d’agir pour protéger et préserver les requins. 

Les origines de l’association Tore Tore

L’association Tore Tore a été créée le 05 septembre 2005 en Polynésie française, par trois amis d’enfance. Denis, Matairii et Christian ont passé le plus gros de leur temps connectés à l’océan. Entre surf, va’a, pêche et apnée, ils ont pu au fil des années découvrir et apprendre énormément de la richesse des eaux de Polynésie.

Leur solution miracle pour évacuer le stress : partir en quête de sensations fortes en plongeant avec les requins, et notamment le requin tigre. Leur intérêt n’a cessé de grandir au fil des interactions avec les requins, rendant impossible – à leurs yeux – la poursuite des activités de pêcheries menées dans les eaux de Polynésie pour fournir notamment les pays d’Asie. 

En 2002, la Polynésie exportait 8 tonnes d’ailerons de requins vers la Chine.

Après avoir pris conscience des impacts sur la population de requins, des activités autorisées en Polynésie, ils ont décidé de se réunir sous la forme associative pour défendre la cause de cette espèce emblématique.

L’objectif « Tore Tore »

Aujourd’hui, l’association Tore Tore a pour objectif la protection et la préservation des requins de Polynésie. Dans le cadre de ses actions de protection et de préservation des requins, l’association Tore Tore mène des actions de sensibilisation durant lesquelles l’importance du requin est rappelée. En effet, le requin a un rôle primordial : 

  • D’un point de vue culturel : le requin est très présent dans la culture polynésienne. On le retrouve notamment dans de nombreuses légendes qui lui attribuent un rôle de protecteur, de guide. Il est aussi pour de nombreuses famille un animal totem ;
  • D’un point de vue scientifique : situé en haut de la chaîne alimentaire, le requin a un rôle primordial dans l’équilibre de l’écosystème marin ;
  • D’un point de vue touristique : source d’admiration et de fascination, nombreux sont ceux qui souhaitent plonger à leur côté.

Les actions de sensibilisation menée par l’association s’adressent à tout public. Les échanges se font lors de conférences, d’interventions dans les écoles, de réunions d’information ou encore de rencontres avec les parties prenantes. 

En novembre 2020, l’association Tore Tore a repris du service ! Ils ont sensibilisé une classe pilote rassemblant des élèves issus de plusieurs lycées situés sur l’île de Tahiti. Ces élèves ambassadeurs sont ainsi les portes paroles de l’association, et seront intégrés dans le dispositif des « Eco-kids » qui sera mis en place sous peu par l’association.

L’objectif est d’alimenter la connaissance du public sur le requin, sa place dans l’écosystème, et dans la culture polynésienne. Pour cela, l’association travaille en lien étroit avec les scientifiques et le gouvernement. L’association Tore Tore est très active ; de nombreux articles dans la presse et les médias l’attestent. 

Des défis d’envergure

Dès ses débuts, l’association Tore Tore s’est attaquée à des projets d’envergures. L’une des premières actions a été d’entamer des discussions avec les services du Pays afin d’impulser la mise en place de projets de préservation et de protection de la faune marine. 

Il faut savoir qu’à cette époque, la protection des requins était loin d’être la priorité des politiques. Le commerce mené autour des requins était si important…

L’idée de créer une réglementation en vue de protéger le milieu marin a commencé à faire son chemin grâce au travail de journalistes, des clubs de plongée et d’associations telles que l’association Longitude 181, qui communiquaient sur le sujet. 

L’éveil des consciences mené lors des multiples sensibilisations effectuées par l’association Tore Tore – en lien étroit avec l’ancien ministre de l’environnement M. Georges HANDERSON, et l’association Longitude 181 –  a permis la mise en place progressive d’une réglementation favorable à l’ensemble des espèces de requins. 

En 2002, la Zone Économique Exclusive polynésienne est devenue le plus grand sanctuaire au monde, protégeant ainsi une grande partie des espèces résidentes. La liste des requins protégés dans les eaux polynésiennes a été adoptée en 2006 puis complétée en 2012 : du plus petit au plus grand, tous bénéficient désormais d’une protection dans les eaux de Polynésie française.

L’association Tore Tore s’est lancée de nouveaux défis. Elle travaille par exemple sur la mise en place d’un système de marquage des requins à Tikehau. Le marquage permet d’obtenir des données diverses sur l’espèce suivie ; données importantes qui serviront à adapter les stratégies de conservation.

Visiter Tikehau : Que faire sur l’un des plus beaux atolls de Polynésie

Et hop, je soutiens l’association !

  • Adhérer : il est possible de rejoindre l’association. Pour cela, vous pouvez les contacter via leur page Facebook. Un membre de leur équipe se fera le plaisir de vous renseigner et de procéder à votre adhésion.
  • Agir : il est possible de contacter l’association si vous êtes témoin d’un comportement douteux ou illégal. Dernièrement, un navire étranger a été intercepté dans les eaux polynésiennes suite au témoignage d’un habitant. Les photos transmises attestant d’une pêche illégale ont permis à l’association d’agir en alertant les services compétents.
  • Participer : l’association est à la recherche de bénévoles dans différents domaines. N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus. Des bénévoles dans le domaine de la communication et des sciences seraient les bienvenus !
  • Communiquer : vous pouvez suivre l’association Tore Tore sur Facebook et, relayer les informations à votre entourage ;
  • S’engager : je m’engage en signant des pétitions pour la protection des requins. L’association est active sur Facebook et partage des pétitions pouvant mener à une protection renforcée des requins.

Personne ne lit jusqu’à la fin les articles de blog voyage… Du coup, pour les égarés, saviez-vous que “un requin vivant rapporte plus qu’un requin mort” ? Plusieurs études expliquent que l’industrie du tourisme qui s’est créée autour du requin rapporte bien plus que la pêche aux requins. Une transformation économique est à mener, et un accompagnement sérieux est requis pour assurer le respect de ces espèces.

Laisser un commentaire