Une semaine aux Tuamotu : à la découverte des atolls de Rangiroa et de Fakarava

tuamotu fakarava rangiroa

En Polynésie française, nous avons la chance de pouvoir continuer de voyager dans les îles malgré les restrictions liées au covid 19. J’ai (@ladeauga) donc profité d’une petite semaine pour partir dans l’archipel des Tuamotu pour découvrir les atolls de Rangiroa et de Fakarava

Organiser son voyage en Polynésie ? Infos, valise, budget, conseils…

(Re) Découverte de l’atoll de Rangiroa – Tuamotu 

Me voilà ainsi de retour sur l’atoll de Rangiroa au Tuamotu ! Souvenez-vous, l’an passé nous vous partagions notre expérience inoubliable sur l’île au récif. Cette année, le programme sera un peu différent, mais tout aussi excitant ! Si vous souhaitez avoir davantage d’informations sur l’atoll de Rangiroa, lisez notre précédent article :

Visiter Rangiroa : Infos utiles et activités à faire sur l’atoll mythique de Polynésie Française.

Retour inévitable au Motu récif

Je n’ai pas pu m’en empêcher… L’île au récif, c’est un peu devenu le passage obligatoire lorsque je me rends à Rangiroa ! Impossible de s’en lasser. Cette fois-ci, j’ai opté pour une excursion à la journée avec Pa’ati Excursions que je vous recommande fortement. Un vrai coup de cœur pour Léon et toute son équipe !

Pour les contacter, rendez-vous sur leur page Facebook ou sur le site de Tahiti Tourisme.

Pour commencer la journée, avant d’entamer la navigation jusqu’à l’île au récif, nous avons eu la chance d’observer les dauphins jouer dans les vagues de la passe de Tiputa. Un premier cadeau de mère Nature pour démarrer la journée comme il se doit !

Après une petite heure de traversée du lagon, nous avons été déposés sur un motu non loin de l’île au récif. Au programme, snorkeling et dégustation de fruits frais. Tout ce qu’il faut pour reprendre des forces et poursuivre l’exploration.

Lors de cette journée d’excursion, n’oubliez surtout pas de prendre vos affaires de snorkeling mais aussi casquette, lycra, chaussures d’eau et lunette de soleil.

Une fois la découverte des motus terminée, c’est l’heure de la pause déjeuner. Le cadre est magique, le repas un vrai festin, et l’ambiance très conviviale. Un super moment partagé avec l’ensemble des chanceux de l’excursion et l’équipe de Léon.

Après le repas, chacun peut vaquer à ses occupations. Vous pourrez par exemple profiter d’un petit coin d’ombre pour faire une petite sieste, ou encore aller vous baigner et explorer les derniers recoins du motu, avant d’entamer la traversée retour.

Une dernière halte est proposée au niveau de l’aquarium. Un dernier petit plouf pour profiter des poissons, et une fois de retour sur le bateau, apprécier le coucher de soleil. Une journée complète dont vous êtes certains de garder des souvenirs inoubliables

Plonger dans la passe de Tiputa

Ces quelques jours à Rangiroa seront l’occasion de découvrir les fonds marins de l’atoll. Vous avez certainement entendu parler de la fameuse passe de Tiputa où les dauphins viennent jouer avec les plongeurs. Une interaction que j’ai eu la chance d’expérimenter durant mes plongées avec le Club Rangiroa Plongée

Je tiens à préciser que l’interaction n’est en aucun cas physique. Certes la tentation peut être forte, mais c’est à mes yeux une limite à ne pas franchir afin de respecter pleinement la vie sauvage et éviter tout apprivoisement de ces espèces.

J’ai énormément apprécié l’équipe de Claudio du Club Rangiroa Plongée et notamment leur approche respectueuse de la vie marine. En effet, Claudio ne manque pas de rappeler la réglementation édictée par la Direction de l’environnement de la Polynésie française concernant l’approche des espèces marines.

Entre deux plongées, je vous conseille vivement d’aller reprendre des forces au Relais de Joséphine. Le cadre est splendide, et les prix très raisonnables. A ne surtout pas manquer !

Rencontre de l’association Mokarran Protection Society

Toujours dans l’optique de vous partager les actions menées localement, j’ai pu rencontrer Jean-Marie, fondateur de l’association Mokarran Protection Society Rangiroa.

L’association vise à protéger les requins marteau Mokarran, très présents de la mi-novembre à la fin mars dans les eaux de l’archipel des Tuamotu. Je vous explique tout dans un prochain article.

Premiers pas sur l’atoll de Fakarava – Tuamotu

Arrivée à l’aéroport, je suis accueillie par Manu Iti du Relais Marama où j’ai décidé de poser valise pour toute la durée de mon séjour sur l’atoll de Fakarava au Tuamotu. 

Outre la prise en charge et l’accueil plus qu’appréciables, les lieux sont superbes ! Situé au PK 0, le relais Marama se trouve au cœur du village côté océan. Le parfait équilibre entre praticité et tranquillité.

Votre Fare fait office de chambre. La cuisine et la salle de bain se trouvent non loin sur le terrain, et sont à partager avec les autres pensionnaires. Chaque matin, un beau et bon petit déjeuner est servi dans la cuisine. Le moment de faire de nouvelles rencontres, et de partager vos aventures et bons plans !

Découverte de l’île

Le relais Marama met à disposition des Beach bike. Une belle opportunité pour visiter l’île à vélo. Côté sud, la route s’arrête au PK 15. Une belle balade que vous pourrez poursuivre jusqu’à une petite plage en empruntant le sentier qui part sur votre droite, côté lagon. 

Prévoyez un moment au Havaiki Lodge, au snack du dormeur. Situé bord de plage, il est possible de manger sur des tables dans l’eau où parfois, de beaux requins dormeurs se baladent. L’occasion de siroter un bon coco glacé, les pieds dans l’eau !

Côté nord, la route s’arrête au niveau de l’aéroport puis se poursuit en un chemin tout à fait praticable. Vous pourrez vous rendre tout au bout au niveau de la passe de Garuae. Puis rebrousser chemin jusqu’à la borne PK 9 où se trouve une petite plage et un cocotier penché, parfait pour vos photos souvenirs en Polynésie.

Plonger dans les passes de Fakarava

En venant à Fakarava, je souhaitais absolument découvrir les deux passes : la passe de Garuae au nord de l’atoll, et la passe de Tetamanu au sud de l’atoll.

  • Passe de Garuae, nord de l’atoll

Plusieurs clubs de plongée proposent de plonger dans la passe de Garuae et ce, à des tarifs tout à fait convenables : en moyenne, 60 euros la plongée.

  • Passe de Tetamanu, sud de l’atoll

En revanche, pour plonger dans la passe de Tetamanu située au sud de Fakarava depuis la passe nord, le prix sera un peu plus conséquent : entre 20 000 et 30 000 CFP soit 160 à 250 euros, comprenant le transfert jusqu’à la passe sud, le repas du midi et deux plongées. C’est un coût, mais je vous assure que vous ne serez pas déçu !

Pour ma part, j’ai opté pour le Club Dive spirit Fakarava. Le départ est prévu aux alentours de 8h30 pour une première plongée à 10h à la passe Sud. Il faut environ 1h de navigation pour rejoindre la passe sud. Une belle excursion qui vous permettra de découvrir le lagon de Fakarava et ses nombreux motu.

Après la plongée du matin, vous accosterez au motu village Tetamanu pour y déjeuner. Un cadre magique dont vous pourrez amplement profiter avant ou après la pause déjeuner. Ensuite, vous embarquerez de nouveau pour la seconde plongée et ferez chemin retour jusqu’au village de Rotoava.

Une journée très complète qui allie plongée et excursion à la journée ; un parfait combo ! Un programme idéal pour découvrir la passe sud de Fakarava. A mes yeux, un incontournable !

Bilan de cette magnifique semaine au Tuamotu : « je n’veux pas partir ! » Ce retour sur Rangiroa m’a permis de concrétiser certains de mes vœux de petite fille, et aussi de découvrir des endroits encore jamais visités.

Ensuite, l’atoll de Fakarava pour la fin des vacances… Un vrai coup de cœur ! Dès l’arrivée, l’atmosphère chaleureuse et apaisante de l’atoll vous saisit. Le village, le paysage, les habitants… tout y est !

Personne ne lit jusqu’à la fin les articles de blog voyage… Du coup, pour les égarés, saviez-vous que la passe de Garuae, située au nord de l’atoll de Fakarava est la plus grande de Polynésie française. Avec 1 600m de large à arpenter, il y a de quoi multiplier les plongées ! 

Laisser un commentaire