A la découverte de la Perle du Pacifique – l’île de Bora-Bora

visiter bora bora

L’île de Bora-Bora fait partie de l’archipel de la Société, aux côtés de Tahiti et Moorea notamment. D’une superficie de 38 kilomètres, Bora abrite un somptueux lagon et de nombreux motus. L’île compte environ 12.000 habitants à l’année.

L’île a connu un fort développement notamment lors de l’occupation des troupes américaines durant la seconde guerre mondiale. L’unique passe de Bora Bora, la passe de Teavanui, permettait un contrôle simplifié des intrusions par voie maritime. Suite à cette page historique et à la création des aéroports sur Bora Bora et Tahiti, le tourisme de l’île de Bora-Bora s’est développé jusqu’à devenir le secteur économique principal de l’archipel.  

Aujourd’hui, Bora est réputée pour être l’une des îles les plus visitées de Polynésie Française. Nombreux sont ceux qui optent pour une lune de miel inoubliable dans l’un des beaux hôtels de Bora Bora, les pieds dans l’eau turquoise du lagon. Au travers de cet article, je (@ladeauga) vous emmène à la découverte de cette île sous un autre format, loin du luxe et du tourisme de masse.  

Voyager avec l’Apetahi Express jusqu’à Bora-Bora

L’Apetahi Express est un des navires de la compagnie Aremiti qui dessert les Raromatai – nom tahitien désignant les « îles sous le vent » – au départ de Tahiti. C’est sans doute le meilleur moyen de voyager dans les îles à moindre coût ! 

La première île desservie est Huahine (3h30), ensuite les îles de Raiatea et Taha’a (5h) puis l’île de Bora Bora (8h). Lorsque les conditions sont favorables, la traversée est plus qu’appréciable. Quoi qu’il en soit, je vous conseille de vous renseigner au préalable sur les conditions maritimes. La traversée peut se transformer en un véritable calvaire !

De mon côté, j’ai préféré me munir d’un petit kit préventif contre le mal des transports : bracelet acupuncture, huiles essentielles, comprimé MERCALM. Le tout se trouve très facilement en pharmacie 😉  

Le voyage de Tahiti à Bora est économique mais peut s’avérer un peu long pour ne pas dire très long si le mal de mer vous gagne… Il y a des concessions à faire !

Sans quoi, le navire est assez confortable. Un service snacking est proposé à bord, et l’équipage est très disponible. Une terrasse sur le toit vous permet de prendre l’air, et de profiter d’une vue à perte d’horizon jusqu’à l’approche des îles débarquées.

Se loger sur l’île de Bora Bora

Malgré ce qu’on pourrait penser, les logements à Bora-Bora sont assez variés. Il y en a pour tous les budgets : hôtels de luxe, pensions de famille, locations de particuliers etc. 

Si vous optez pour les bungalow proposés par les hôtels de luxe, sachez qu’ils sont situés sur les motu. Pour rejoindre l’île principale, il vous faudra emprunter la navette de l’hôtel. 

Pour mon week-end escapade, j’ai choisi de loger sur l’île principale, à la Villa Yrondi. Un choix que je ne regrette pas ! La Villa Yrondi porte le nom de l’artiste qui en est le propriétaire : Garrick Yrondi. À mon arrivée à la villa, je me suis sentie comme en Provence : les couleurs chaudes de la maison, la glycine, la décoration. Le chant des cigales y est presque perceptible !

La villa est ornée des œuvres de Garrick qui mêlent l’esprit provençal à l’esprit polynésien. L’accueil y est chaleureux, et les hôtes se tiennent disponibles pour faire de votre séjour le meilleur qu’il soit.

Faire le tour de l’île de Bora Bora

Le tour de l’île est accessible en vélo. Sans quoi, il vous est possible de louer un scooter ou une voiture, ou encore de profiter d’un tour organisé par un prestataire.

Pour une plus grande indépendance, j’ai préféré la location de voiture avec AVIS. L’équipe est très réactive et agréable. Les prix sont abordables.

bora bora baie de faanui
La baie de Faanui où se trouve le marae, et le départ de la randonnée jusqu’au Mont Popoti

Le tour de Bora-Bora se fait rapidement. Il n’y a pas d’espace aménagé « point de vue », ce qui vous laisse libre choix quant aux arrêts pour admirer les perspectives sur les montagnes, le lagon et ses motus.

Les endroits à visiter sur l’île sont notamment la plage de Matira, la baie de Faanui et son marae, les vestiges de la seconde guerre mondiale, la paroisse Saint-Pierre Célestin. Mais il y en a bien d’autres endroits que je vous laisse le soin de découvrir 🙂  

Les vestiges de la seconde guerre mondiale sont disposés tout autour de l’île de Bora Bora. On compte 8 canons et 26 bunkers. Certains sont désormais utilisés par la population à titre privé, ou encore comme refuge en cas d’alerte tsunami, cyclone etc. 

Sortir et se restaurer sur l’île principale

Sur la plage de Matira, je vous conseille le restaurant Bora Bora Beach Club. L’endroit parfait pour profiter du sunset en sirotant son cocktail au calme, et pourquoi pas y prendre le repas. 

L’avantage de ce restaurant est qu’il propose de vous récupérer et/ou de vous ramener à votre logement. Solution pour laquelle j’ai opté pour ma dernière soirée où je n’étais plus véhiculée. 

Un autre endroit réputé sur l’île est le bar Mami Pina. Si l’envie vous prend de siroter une pina colada sur la plage de Matira, alors c’est ici ! Le restaurant Lucky House est aussi sympa. Il propose un menu local en plus des pizzas au feu de bois. 

Opter pour une excursion avec Lagoon Service

Une journée à vous laisser porter et à découvrir Bora Bora, son histoire et son lagon, ça vous dit ?! Pour ma part, j’ai choisi d’embarquer sur la pirogue de Lagoon Service, le temps d’une journée complète. 

Dès l’arrivée à bord de la pirogue, Rai, notre guide, a su installer une belle énergie. Après nous avoir présenté le programme de la journée, Rai nous a gentiment distribué des serviettes de bain, et mis à disposition des boissons – soda, jus et eau -. Si nécessaire, des équipements de snorkeling sont disponibles, il suffit de demander 🙂  

Une fois accueillis par Rai, nous avons entamé notre journée avec une présentation des montagnes et de l’histoire géologique de Bora Bora au fur et à mesure de la navigation. Le premier arrêt est dans le lagon. La hauteur permet a minima aux adultes d’avoir pied, et d’ainsi profiter des raies présentes.

Le second stop est à l’extérieur du lagon, côté océan. Cette fois, la profondeur atteint les 10-15 mètres. De nombreux requins à pointes noires se pavanent sur le site. A la surface, vous pourrez profiter d’une superbe vue sur Bora, et une fois la tête dans l’eau, d’un tapis corallien et de beaux requins.

La visite se poursuit avec la découverte du jardin de corail. Un lieu encore préservé où la vigilance est de rigueur pour préserver les coraux. Ces différends arrêts permettent de profiter pleinement des richesses de l’île. J’ai adoré écouter notre guide nous conter l’histoire de son île au fil de l’eau.  

Une matinée dans la bonne humeur qui se termine par un petit festin servi sur un motu. Un cadre splendide où vous pourrez découvrir les saveurs locales, les pieds dans l’eau ! 

Après une petite pause digestion, Rai nous a tous réuni pour nous présenter les multiples utilisations de la noix de coco. Une belle façon d’apprendre pleinement tous les secrets de ce fruit emblématique. 

Le magnifique lagon de Bora

Ce moment de partage terminé, il est temps d’embarquer sur la pirogue et d’entamer la fin du circuit. J’ai beaucoup apprécié que le tour permette de parcourir tout le lagon de Bora-Bora, de quoi découvrir chaque petit recoin de cette belle île. 

Lagoon Service propose plusieurs formules d’excursion. Qu’il s’agisse d’un tour privé ou en groupe, à la demi-journée ou journée complète, vous ne regrettez pas d’avoir fait appel à eux ! N’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet pour découvrir l’ensemble de leurs activités. A vos marques… Profitez ! 

Plonger avec l’équipe de Eleuthera – Bora Diving Center

Fans de plongée sous-marine, voici votre moment. En effet, les eaux de Bora-Bora regorgent de petits trésors. Certains peuvent être appréciés en snorkeling, et d’autres nécessitent de plonger. C’est pourquoi j’ai contacté le club Eleuthera – Bora Diving Center. Après avoir sympathisé, nous voilà partis pour deux belles plongées.

Nous avons effectué la première dans le lagon, sur le site des raies manta. Un moment magique ! Nous avons eu la chance d’en rencontrer sept ce jour-là. Toutes venues se faire une petite toilette à leur station de nettoyage. Une belle heure à admirer ces poissons pouvant atteindre jusqu’à 7 mètres d’envergure. 

plongée bora bora raie
Le spectacle sous marin de Bora Bora

La seconde plongée effectuée était en pente externe : coraux et poissons étaient au rendez-vous ! Une fois de plus, je fus ravie des rencontres faites sur cette île ! L’équipe de Eleuthera – Bora Diving Center est très amicale. Une magnifique matinée en leur compagnie et à s’immerger en toute sécurité.

S’aventurer sur les sommets de l’île de Bora Bora

Après avoir bien profité des eaux de Bora-Bora, il est temps de s’aventurer en montagne

  • Le Mont Popoti

Le sentier pour accéder au mont est situé dans la baie de Faanui. Il vous faudra vous garer côté mer pour emprunter un chemin reconnaissable par un grand portail en fer ouvert. La randonnée est accessible à tous : niveau facile et chemin tracé.

Il faut compter environ 1h pour atteindre le sommet, qui vous demandera de crapahuter pour atteindre le point culminant du rocher. Le point de vue est INCROYABLE ! Une vue à 360° sur Bora-Bora, et un bel aperçu sur les îles voisines. 

  • Le Mont Otemanu

Il s’agit du point culminant de l’île de Bora, à 727 mètres d’altitude. Il est fortement conseillé d’être accompagné d’un guide pour effectuer cette randonnée, qui nécessite des équipements particuliers.  

  • Le Mont Pahia

Ce mont est le deuxième plus haut. Il culmine à 661 mètres d’altitude, et reste tout aussi difficile d’accès que le Mont Otemanu.

Ce mont est reconnaissable notamment à sa petite grotte située sur le flanc de la falaise, qui sert de refuge aux oiseaux ou, selon les anciens, aux âmes de l’île.  

  • Le Mont Ohue

Ce dernier culmine à 619 mètres. Certains passages sont annoncés comme étant à la limite de l’escalade. Il reste l’un des trois plus hauts sommets les plus accessibles, malgré sa difficulté. Le départ se fait depuis Vaitape. Il reste toujours conseillé, faute de connaître les lieux, de partir avec des personnes expérimentées.

Personne ne lit jusqu’à la fin les articles de blog voyage… Du coup, pour les égarés, saviez-vous que l’île de Bora-Bora était anciennement appelée « Vavau » ? La légende raconte que l’île prit ce nom en hommage à un grand guerrier et navigateur, et à sa fonction dans le triangle polynésien : former les guerriers.

Laisser un commentaire